Greg Sobczak
 
 

Nationalité: Français

 

Naissance: 25/01/1968

2 voies en 9:
Extravagance 9a (FA)
La 9e Porte 9a (FA)

Greg est un grimpeur qui a fait ses armes sur le grès de Fontainebleau, où il a réussi beaucoup de blocs durs. Aujourd'hui exilé sur l'ile de la Réunion où il est moniteur d'escalade, Greg contribue au développement de l'escalade sur cette ile. Il y ouvre régulièrement des nouveaux blocs ou de nouvelles voies.

Vidéo:
Extravagance

 

 

 

Une interview de Greg réalisée le 14 février 2011:



Escalade9: Salut Greg, peux tu te présenter en quelques mots?

Greg: Je m'appelle Greg Sobczak (NDLR: désolé pour la mauvaise orthographe de ton nom sur le site...), moniteur d'escalade depuis 1992, à la Réunion depuis 12 ans mais parfois ailleurs sur cette terre....

Escalade9: Où et quand as tu commencé à grimper?


Greg: Je grimpe ou fait de la montagne, des grandes voies, du "coinceur" ou de l'équipement depuis 24 ans. J'ai commencé grâce à mon père il y a 33 ans, à Fontainebleau puis au Py-Se-Lance près de Roanne.

Escalade9: Tu grimpes dans le 9, et tu as réussi des blocs très durs. A-t-on une chance de te croiser un jour en grande voie?

Greg: On peut me croiser à beaucoup d'endroits de l'océan indien ou en métropole quand je remonte...

Escalade9: La compète?

Greg: Je n'ai jamais été transcendé par la compète, par le fait de réussir vite un bloc ou une voie. Bon, j'ai quand même fini 8eme au  premier open de bloc de villebon, 1er de la régionnale de massy en 1992 (île de france), 3eme en 2004 au roc challenge avec DD en 1ère place, Steph Julien en 2 et Killian Fishhuber en 4 !).

Escalade9: Tu es connu pour avoir travaillé pendant longtemps des voies ou des blocs durs. Qu'en est-il du "à vue"?

Greg: Le "à vue", c'est parfois dément car on a une (fausse) sensation de facilité, on est sur le mode physique.... Le "à vue " difficile est intéressant non sans une bonne dose d'engagement: là, la passion déborde sur la simple réalisation sportive...
Penser que l'on peut se battre des années sur trois mouvements presque insolubles, sans que cela ne soit qu'un problème de force me fascine: là il n'y a pas d'autres enjeux que toi et le rocher, ton amour pour lui... Mais les sponsors ne te suivent pas sur ce chemin, c'est beaucoup trop long pour eux...


Escalade9: Tes sites préférés? Peux tu nous parler des sites réunionnais?

Greg: Mes sites préférés, c'est Bleau, son odeur de forêt et de champignons, son grain inégalable, sa tranquilité, un miroir de liberté qui te renvoie tout le bonheur que tu peux toi même apporter sur ces lieux.
Sinon Fontaine à la réunion ou la Grande Ravine, Cilaos, la ravine du Trou pour le bloc. Rockland, Watervallboven en Afrique du Sud, le Karambony à Madagascar... Le verdon ou Buoux restent des bons souvenirs, l'Ardèche aussi... Finalement énormément d'endroits car où que j'aille, je me sens bien s'il s'agit d'escalade ou de montagnes, pourvu qu'elles soient belles...

 
Cascade Sainte Suzanne et sa via Ferrata

Escalade9: Tes voies dures sont peu connues, est ce que tu peux nous décrire "Épilepsie", que tu as cotée 9a?

 
Greg: "Epilepsie" est une erreur dans votre tableau due à une parution de Vertical à l'époque où je cotais deux sections que j'avais enchaîné, dont la première en interdisant une ligne de prises fragiles... Thierry Caillaud a fait la première et c'est 8c!... en tirant sur ces prises... Que faire? Terminer mon chantier en transformant la voie ? Il n'en était pas question....
Par contre la neuvième porte est le premier 9a que j'ai ouvert en 2005 et c'est de loin le truc le plus dur que j'ai enchainé. Il s'agit d'un 8C bloc de 14 mouvements ou 8A bloc suivi de 8B bloc de 4 mouvements: 9 mois de travail, des prises reconstituées sur ma poutre pour un travail spécifique. Un léger dévers, des prises lisses comme du verre, des réglettes tranchantes: tous les ingrédients d'un truc pas fast-food. Et en plus c'est assez laid, donc il faut une bonne dose d'abnégation; mon test perso pour ne pas sombrer dans la folie....


Escalade9: Et "Extravagance", à Fontaine?

 Greg: "Extravagance", c'est plus conventionnel, et 1000 fois plus beau, bien que bien moins dur, (il faudrait un cador pour venir trancher). Les sections de bloc font 7C+/8A/7C+ et 7B morpho à la fin... Malgré les repos, il fait tout le temps trop chaud, le rocher est ingrat car lisse et les mouvements même superclasses sont besogneux.
La vidéo n'a qu'un défaut, ça manque de gros plans sur un travail des doigts très spécifique. La fin de la voie est 6c, fallait il la mettre à l'image ? En tout cas je suis très fier du réalisateur Maxime Ghanal, qui a su prendre du temps : le résultat est "propre"...


Escalade9: Tu fais partie de "l'ancienne génération", comment as tu vu évoluer l'escalade?

 Greg: Pour moi rien n'a changé. Les forts font des choses plus physiques, voila tout.
Et c'est devenu un peu plus encadré, comme l'athlé par exemple. Mais c'est toujours aussi dur et rare de progresser dans des styles nouveaux ou en terme d'engagement par exemple.
La Fire a fait évoluer l'adhérence en son temps, le pof, la magnésie, les 5.10 ou les sportiva ensuite, puis le méga grip et les big pads, le marquage des prises, l'alcool et d'autres artifices pour la peau ou les ongles, mais la question reste posée au pied d'une voie ou d'un bloc avant le départ : qui sers tu ? Es tu heureux? T'amuses tu? Es tu libre? Avec trois oui, c'est déjà ça!...


Escalade9: Tu as peut être des sponsors à remercier?

 Greg: Merci à Nograd, Béal, Vertical, Salewa, Five Ten, Black Diamond , Labo-pix, pour leurs aides précieuses.

Escalade9: Autre chose à ajouter?

Greg: Merci à Adam Ondra d'avoir fait vivre  la L8 de Caméléon* à laquelle j'ai crue , avec François Legrand, envers et contre tous lors de son équipement en 2007.
*Tough Enough au Karambony

 



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement