Alexander Feichter
 
 
Nationalité: Italien
 
underground 1
Alexander dans "Underground"

3 voies en 9 :
Underground 8c+/9a
The Walking Dead 9a (FA)
Witch of Darkness 9a (FA)
  
Passionné de l'escalade sous toutes ses formes, Alexander s'est révélé au monde de la grimpe au début de l'année 2015 en réussissant coup sur coup ses 2 premières voies extrèmes avec "Witch of Darkness", 9a, et "Underground", 8c+/9a.

Vidéo:

"Underground"

 
 
Interview réalisée le 24 mars 2015:
 
Escalade9: Bonjour Alexander, peux tu nous parler de tes débuts en escalade?

Alexander: Voici l'histoire avec laquelle tout a commencé:

Quand j'avais 9 ans, j'ai commencé la randonnée en montagne avec mon père. J'ai très rapidement accroché. Nous avons commencé par des 3000 et en avons gravi un certain nombre, en particulier tous les sommets importants près de là où nous vivions (Alpes de Zillertal, Rieserferner Gruppe, Hohe Tauern).

Mais après quelques années, je me suis de plus en plus mis à admirer les parois rocheuses qui m'entouraient et je me suis mis à rêver de l'escalade. Mes parents m'ont alors acheté tout le matériel et mon père m'a expliqué comment l'utiliser. J'ai ainsi réalisé ma première voie au Pursteinwand à Sand in Taufers. J'ai débuté par des voies en 6 en cotation UIAA, soit du 6a, qui ne m'ont pas posé de problème. Je suis alors tombé amoureux de ce sport. Je ne pouvais plus m'arrêter!

J'ai donc commencé à grimper vers l'age de 14/15 ans. Les deux premières années, j'ai surtout grimpé des voies dans le 6e degré. Puis j'ai essayé avec succès mon premier 7a: Schutzengel. Après cette voie, j'ai pensé avoir atteint mon but, mais personne ne pouvait imaginer - pas même moi- ce qui allait se passer quelques années plus tard. Après avoir atteint le niveau de 7c, j'ai essayé un 8b+ appelé Sputnik, que j'ai enchainé après seulement un mois de travail. Les années suivantes, j'ai grimpé tout ce qui ressemblait à du rocher quelle que soit la difficulté, et ça m'a peu à peu amené jusqu'au 9a.


 
underground 2
Alexander dans "Underground"


Escalade9: L'escalade est un sport muti-facettes: bloc, couennes, grandes voies... As tu une préférence?

Alexander: J'adore l'escalade sous toutes ses formes. Je suis parfois plus attiré par la corde, et parfois, je préfère le bloc. Ca dépend du projet que j'ai en tête. Mais tu peux facilement combiner les deux. Si je fais du bloc, je vais acquérir de la force qui me sera utile pour les sections dures dans les voies. Dans les couennes, je vais gagner en endurance, ce qui est un bon entraînement pour les grandes voies. En ce moment, je me focalise plus sur les couennes et les blocs, car je veux grimper à ma limite. Ce que je préfère est réaliser des exercices difficiles pour gagner en force. Par exemple des séries de tractions sur différentes préhensions, et avec 1, 2, 3, 4 ou 5 doigts, des tractions sur un bras, de la poutre, des exercices lesté... J'aime ça et ça me rend plus fort. 

Escalade9: Et la compétition?

Alexander: Je suis un "roc climber". Cependant, je participe parfois à quelques compétitions locales, comme "La Nuit du Bloc" avec des blocs interessants, des exercices de force et de vitesse. Mais j'utilise surtout la résine pour l'entrainement pour être en bonne condition physique quand je vais en falaise.

Alexander en vidéo dans Flogiston, 8c (cliquer sur l'image pour accéder à la vidéo)

Escalade9: Peux tu nous décrire "Underground" et nous dire ce que tu as ressenti en clippant le relai?

Alexander: Le célèbre "Underground" à Massone est la ligne la plus fantastique que j'ai grimpée. Chaque mouvement est parfait. C'est un toit avec 3 sections très bloc, et toutes les conditions doivent être réunies pour les connecter entre elles. Tu y trouves des passages jusqu'à 8A bloc. Les 10 premiers mouves servent à s'échauffer, puis vient un pas de bloc très dur. Après cette section le pas de bloc suivant est très technique avec un jeté sur une prise arrondie. Puis le dernier pas de bloc finit de te vider au niveau de la lèvre du toit. Si tu n'arrives pas frais à la lèvre, il n'est pas possible de faire le mouve. L'ensemble fait quand même une cinquantaine de mouvements.

Cette ligne est parfaite pour moi, car je préfères les voies très déversantes et physiques, où tu as besoin d'un maximum de force. C'est pour ça que je l'ai choisie.
La première fois que je l'ai vue, ça a été un pur bonheur de découvrir une grotte comme celle là. J'ai essayé les mouves et je les ai tous réussis le premier jour. A partir de là, je me suis dit que le rêve pouvait devenir réalité.

L'an dernier, je me suis entrainé 3 ou 4 fois par semaine, en travaillant surtout ma force, pour être en bone condition physqiue, et j'ai finalement réussi la voie le 21 mars dernier. J'étais si heureux. C'est un moment inoubliable pour moi. Je ne pouvais pas crier ou pleurer. Je suis juste resté pendu au relai pour apprécier ce moment, sans réaliser vraiment ce qui se passait autour de moi.
La ligne est souvent mouillée, et il était presque impossible d'y grimper depuis 6 mois, mais ce jour là, les conditions étaient parfaites et il fallait que je l'enchaine! YEAH!

 
underground 3
Alexander dans "Underground"

Escalade9: J'ai entendu parler d'une voie qui s'appelle "Witch of Darkness", que tu as équipée et grimpée. Peux tu nous en dire plus?

Alexander: "Witch of Darkness" est une ligne située dans mon village. Je l'ai équipée en 2013. Elle est située dans la grotte du secteur "Grivel" à Sand in Taufers. La voie débute par un 8b déversant qui s'appelle "Waldhexe" et se poursuit dans un toit horizontal avec des mouvements très durs sur mono ou bidoigts, avec aucun repos. La voie est de plus en plus difficile avec des pas de blocs et des mousquetonnages retors. Les derniers mouves sont les plus durs, avec un pas que j'évalue à 8A/+ bloc, en plus très douloureux pour les doigts. Il faut avoir à la fois de la force et de l'endurance. C'était mon premier gros toit, avant "Underground".

Escalade9: Vu ton jeune age, j'imagine que tu as de nombreux projets...

Alexander: Oui. J'ai 21 ans et c'est l'âge où le corps se forme. Après "Underground", je vais profiter un peu du moment, puis je vais retrouver ma force et repartir avec une grande motivation sur des projets difficiles. Que ce soit une grande voie, une couenne ou un bloc... tout cela n'est encore bien défini, mais ce dont je suis sûr est que j'ai assez de projets pour ma vie entière, qu'ils soient déjà existants ou que je les équipe moi même!

Escalade9: As tu des personnes ou des sponsors à remercier?

Alexander: Je voudrais remercier mes collègues, ma soeur, ma copine pour leurs encouragements, et aussi mes parents pour le matériel qu'ils m'ont fourni pendant de nombreuses années. Merci pour tout!!!

 
Witch of Darkness
Alexander dans "Witch of Darkness"








 



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement